Des plantes utiles pour les abeilles - La lavande, une miellée bien étudiée

Initié en 2008 et cela jusqu’en 2016, l’observatoire des ruchers sur la miellée de lavande (Apimodel INRA-ADAPI) a permis une accumulation de données conséquentes (3294 colonies décrites) et l’apport de nouvelles connaissances pour les apiculteurs et la recherche.

Des données quantitatives sont disponibles pour mesurer l’importance de la composante « couvain fermé » et de la composante « Varroa » (VP/100ab) sur le gain de poids.

Cet observatoire de ruchers a également permis de suivre l’évolution du poids des ruches et apporte une information claire et quasi en temps réel sur le fonctionnement de la miellée.

Le dispositif

Depuis 2017, la nouvelle configuration de l’observatoire s’appuie sur les informations transmises par un réseau d’une cinquantaine de balances automatiques de marque Optibee. Grâce à cet équipement nous pouvons continuer de suivre en direct le déroulement de la miellée.

En 2017, une seule balance par rucher émettait une information et nous nous sommes aperçus que cette colonie n’était pas toujours représentative de l’ensemble des colonies du rucher. L’effet rucher était sous estimé, les composantes populationnelles (couvain + abeilles) et sanitaire (Varroa) non ou peu significatives.

Pour assurer une meilleure fiabilité de l’observatoire, un nouveau protocole a été élaboré en 2018

Nous gardons les 3 régions (la Drôme Provençale, Lure-Albion et Valensole), sur chacune d’elles sont distribués 5 ruchers. Grâce à notre partenariat avec la société Optibee, 20 balances supplémentaires ont été louées par l’ADAPI et 9 achetées par l’INRA BioSp. Pour cette nouvelle saison, l’observatoire dispose donc de 75 balances automatiques Optibee.

Dans chacun des 15 ruchers :

Pour choisir ces cinq colonies, la dispersion des 20 colonies est représentée par deux figures « en boxplot » (voir figures ci-dessous). Dans chaque rucher les colonies choisies sont : la colonie n°1 dans la « moustache supérieure » (dans cet exemple la LD7), les colonies n° 2 et 3 dans le quartile supérieur (LD1 et LD4), la colonie n°4 sur la médiane (LD3) et la colonie n°5 dans le quartile inferieur (LD17). La priorité est donnée au couvain puis aux abeilles.

Ce choix permettra d’observer la diversité des gains de poids en fonction de l’état populationnel des colonies classées de fortes (colonie n°1) à moyennes (colonie n°5) dans chaque rucher.

Tout au long de la miellée les gains de poids quotidiens des ruches placées sur balances automatique et  les graphiques de gain de poids mis à jour régulièrement pour chaque rucher.

Consulter les balances
Les courbes de poids sont corrigées de l’ajout des hausses supplémentaires et actualisées une fois par jour

Vous pouvez consulter les données brutes en direct sur le site https://adapi.optibee.fr/

Travail conduit sur la miellée de lavandes : « Abeilles road »

Source :