Solutions

Guide pratique sur la qualité toxicologique de la cire en apiculture

L’ADA AURA et la FNAB ont réalisé un guide pratique sur la qualité toxicologique de la cire en apiculture. Ce guide pratique à destination des apiculteurs est le fruit de deux années de collecte de références, de contact avec différents acteurs de la filière, de témoignages et de questions d’apiculteurs confrontés à des difficultés d’approvisionnement en cire de qualité. Dans son édition 2018, ce guide fait état de la situation réglementaire, du marché, des références scientifiques et des informations techniques disponibles pour améliorer la qualité toxicologique de la cire utilisée en apiculture.

Exemples de questions auxquelles ce document tente de répondre :

  • Existe-t-il des normes toxicologiques ? 
  • Qu’est-ce qu’une cire utilisable en agriculture biologique ?
  • Quels sont les risques d’une cire de mauvaise qualité pour mes abeilles ?
  • Comment savoir si la cire que j’achète est de bonne qualité ?
  • Comment assurer la traçabilité des cires sur mon exploitation ?

Limiter les risques d’introduire de la cire de moindre qualité dans la ruche

Limiter le recours à de la cire du commerce, d’origine inconnue est une première chose. Pour cela vous pouvez opter pour des cadres à jambage, ou bien des cadres plastiques, qui présentent l’avantage de diminuer fortement voire complètement l’utilisation de cire extérieure à l’exploitation. Pour plus d’information, vous pouvez consulter les fiches techniques relatives à ces deux alternatives ici.

Une seconde solution consiste à gaufrer soi-même sa cire. Différents gaufriers à cire existent pour cela, avec un refroidissement du moule grâce à une circulation d’eau ou d’air. Consultez la fiche technique relative à ce sujet ici, et son mode d’emploi sur cette vidéo.

Si vous achetez de la cire, voici quelques conseils succincts :

  • Assurer la traçabilité de vos lots de cire sur votre exploitation (code couleur sur têtes de cadres par exemple)
  • Exiger de votre fournisseur l’origine et la traçabilité de la cire fournie (numéro de lot sur facture et sur cartons) et demandez-lui si des analyses multirésidus et/ou des adultérants sont disponibles.
  • Réaliser des analyses toxicologiques avant achat ou en cas de doutes. En l’absence de législation, nous nous tenons à la disposition de nos adhérents (apiculteurs ou fournisseurs) pour les renseigner sur le protocole d’échantillonnage, les molécules à rechercher, le type et le coût des analyses à demander.